Concert de la Victoire

Ferveur et Emotion pour rendre hommage aux combattants de la grande guerre

 Le concert de la Victoire, organisé par la Sermoisienne, a mis un point final aux cérémonies de commémoration du Centenaire de la Grande Guerre à Sermoise sur Loire.

Le coordonnateur des commémorations pour la commune, Jean-François JONDEAU, trésorier de la Sermoisienne, avait préparé un programme mêlant chansons d’époque et commentaires historiques, afin de re situer les musiques et paroles dans le contexte d’évolution de la guerre.

Emeline PILLOT, chanteuse lyrique, accompagnée par Rémi PROVOST, a donné une interprétation dynamique de 12 morceaux, entrecoupés des commentaires de l’historien Michaël BOUDARD.

« Quand Madelon » a ouvert le concert, suivie d’un hommage aux 13ème et 85ème régiments d’infanterie de Nevers à travers leur hymne « La Nivernaise », également connu sous le nom de « Bourbonnais sans tache ». La fraternisation des soldats a été évoquée par l’interprétation de « Douce nuit », en allemand, anglais et français, rappelant la communion des hommes au-delà des hostilités, en cette première nuit de Noël de guerre.

Les trois chansons retenues au titre de 1915 ont rappelé le rôle des femmes, leurs souffrances, leurs travaux et le renvoi dans leurs foyers après la guerre, grâce notamment un superbe poème d’Appolinaire, mis en musique par Rémi PROVOST : les Attentives.

"Verdun : On ne passe pas" a symbolisé superbement cette année 1916 et ses terribles batailles de la Somme et de Verdun, dans un contexte très troublé avec les divers mouvements révolutionnaires en Allemagne et surtout en Russie.

Le désarroi des soldats et les mutineries de 1917 ont été racontés par la fameuse chanson de Craonne, mais l’espoir également avec l’entrée des américains en guerre qui entonnaient à l’époque « Goodbye Broadway, Hello France ».

Enfin, la « Madelon de la Victoire » célébrait l’Armistice et la victoire des alliés avant que ne retentisse dans l’église une superbe et émouvante Marseillaise, reprise en choeur par la centaine de personnes présentes, debout, rendant ainsi hommage aux millions de morts, blessés et mutilés de cette tragédie.

Le public conquis a salué les artistes par une véritable et longue ovation témoignant de sa satisfaction d’avoir survolé ces 5 années de guerre au gré de chansons populaires faisant partie de notre patrimoine national et de textes moins connus, mais tout aussi beaux.

Cette soirée était placée sous la présidence de Monsieur Stéphane COSTAGLIOLI, Secrétaire général de la Préfecture de la Nièvre, représentant Madame Sylvie HOUSPIC, Préfète, accompagné de Madame Catherine JEAUNET, Directrice de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Monsieur Manuel De JESUS représentant pour sa part le maire, Monsieur Daniel BOURGEOIS.


de gauche à droite :

Annie GRELLIER, membre de la Sermoisienne, Michael BOUDARD, historien, Emeline PILLOT, chanteuse lyrique, Rémy PROVOST, musicien, Marie-Thérèse GOEBEL, présidente de la Sermoisienne, Jean-François JONDEAU, trésorier de la Sermoisienne, coordonnateur des commémorations du Centenaire pour Sermoise sur Loire.